Posts Tagged ‘gâteau’

Gâteau à la banane et à l’okara d’amande

13 juin 2011

Gâteau banane

Ce ne sont pas les recettes de gâteau à la banane qui manquent sur la Toile. Cependant j’aimerais vous présenter celle-ci, que je sors souvent parce qu’elle est hyper-facile et le résultat particulièrement léger et moelleux.

Mon point de départ était la rubrique "vegan cakes" de Jeannette : une de mes références en matière de gâteaux végétaliens. Cette version simplifiée se passe du glaçage au chocolat de la version originale, et incorpore de l’okara (le résidu de la préparation de lait d’amande) que l’on pourrait remplacer par 90 g d’amandes en poudre et 50 ml d’eau, ou par un autre okara.

Les bananes utilisées pesaient 200 g en tout, sans la peau. J’ai aussi fait ce gâteau en les remplaçant par 250 g de purée de pommes ou de coings. La texture est excellente, mais la saveur du fruit est moins prononcée qu’avec des bananes.

170 g de farine T80
150 g de farine de riz
2 c à c de bicarbonate de soude
Une pincée de sel
200 g de sucre de canne
160 g d’okara d’amande
2 bananes bien mûres
100 ml de lait végétal
2 c à s de jus de citron vert ou jaune
100 ml d’huile d’arachide

Préchauffez le four à 180° (Th. 5). Garnissez le fond d’un moule rond de 23 cm de diamètre de papier sulfurisé.

Dans un saladier, mélangez les deux farines, le sucre, le bicarbonate et le sel.

Pelez les bananes et écrasez-les dans un grand saladier avec une fourchette. Ajoutez l’okara et mélangez. Incorporez doucement le lait végétal, le jus de citron et l’huile, puis rajoutez les farines et tournez bien.

Versez cette préparation dans le moule et enfournez le gâteau pendant une heure environ, jusqu’à ce qu’un couteau en sorte sec.

Laissez refroidir dans le moule pendant une dizaine de minutes avant de démouler sur une grille.

clem_2comp

Gâteau italien au citron

9 août 2010

Ciambella

La consistance de ce gâteau rappelle celle d’un scone. Parfumé et légèrement sucré, il se laisse tremper dans une boisson chaude pour un petit déjeuner des plus gourmands. On peut aussi le servir à l’heure du thé, ou en dessert avec un vin doux.

Cette recette est une adaptation de la ciambella décrite par Marcella Hazan dans son Second Classic Italian Cookbook. Pour la végétaliser, j’ai remplacé les oeufs de la recette originale par une poire bien mûre. Au lieu du beurre, j’ai utilisé un mélange de purée de cajou et d’huile d’arachide.

Le secret de légèreté de ce gâteau est l’acide tartrique (connu aussi sous les noms de crème de tartre et de bitartrate de potassium). Si vous êtes à Paris ou si vous avez l’occasion d’y faire des courses, vous en trouverez chez G. Detou au 58 rue Tiquetonne dans le 2ème (où j’ai payé €7,70 le pot de 200 g) ou à La Grande Epicerie, à côté du Bon Marché. Sinon, on peut aussi l’acheter en ligne dans cette boutique (€4,40 les 100 g – cherchez "crème de tartre").

500 g de farine T80
2½ c à c d’acide tartrique
1 c à c de bicarbonate de soude
120 g de sucre de canne
Une pincée de sel
3 c à s de purée de cajou (ou d’amande blanche)
4 c à s d’huile d’arachide
Le zeste râpé d’un citron (bio de préférence)
Une poire mûre (ou 150 g de purée de poire ou de pomme)
1 c à c de lait végétal
1 c à c de sirop d’agave

Faites chauffer le four à 190°C (Th 5). Garnissez une plaque allant au four de papier sulfurisé.

Mélangez dans un grand saladier la farine, l’acide tartrique, le bicarbonate de soude, le sucre et le sel.

Dans une petite casserole, laissez fondre la purée de cajou avec l’huile, sur feu très doux. Versez dans la farine et mélangez bien. Ajoutez le zeste râpé, la chair de la poire pelée, et suffisamment d’eau pour obtenir la consistance d’une pâte à tarte. Pétrissez légèrement.

Roulez la pâte avec les mains pour former une "saucisse" longue d’environ 30 cm. Mettez-la sur la plaque et pincez les deux bouts ensemble pour former un cercle.

Dans un petit bol, fouettez le lait végétal et le sirop d’agave avec une fourchette. Badigeonnez le gâteau de ce mélange.

Ciambella avant cuisson

Enfournez le gâteau pendant environ 30 minutes, ou jusqu’à ce qu’il soit bien levé et doré. Glissez-le doucement sur une grille et laissez refroidir. Il sera encore meilleur le lendemain.