Pain au potimarron et aux noix

Pain potimarron-noix

J’ai crée cette recette pour un concours lancé par le très beau blog Votre Pain l’année dernière mais – je ne sais trop pourquoi – je ne l’ai jamais publiée ici. Voilà qui est rectifié.

Pourquoi ces deux ingrédients en vedette ? Tout simplement parce que ce sont les seuls produits de mon jardin dont j’arrive à garder des stocks jusqu’à la prochaine récolte.

Je congèle des fruits et légumes, je prépare des réserves de confitures et de chutneys, mais ce ne sont que les potimarrons et les noix qui tiennent bons pendant un an sans sucre ni vinaigre, et sans consommer d’électricité.

Pour cette recette, j’ai utilisé du levain maison que je conserve à température ambiante et que je nourris régulièrement avec de la farine de seigle.

150 g de levain
100 g de farine de seigle complète (T130)
100 ml d’eau

500 g de farine de grand épeautre complète
½ c à c de sel de Guérande
150 ml environ d’eau légèrement tiède
1 c à s d’huile d’olive
200 g de potimarron cru
60 g de noix

La veille au soir, mélangez le levain d’abord avec les 100 ml d’eau, puis avec la farine de seigle.

Le matin, mélangez dans un grand saladier la farine et le sel. Incorporez le levain et, pour commencer, 100 ml d’eau tiède. Malaxez bien, puis ajoutez une cuillerée à soupe d’eau à la fois, jusqu’à obtenir une pâte un peu collante. Couvrez avec un torchon propre et laissez reposer 15 minutes.

Pendant ce temps, coupez le potimarron en cubes d’un centimètre environ. On peut l’éplucher, mais personnellement je préfère laisser la peau à cause de sa jolie couleur rouge soutenue qui fait contraste avec la chair orangé. Hachez grossièrement les noix.

Enduisez le plan de travail d’un peu d’huile d’olive et versez-y la pâte, qui sera déjà un peu élastique. Pétrissez-la rapidement – moins d’une minute suffira – recouvrez et laissez reposer encore 15 minutes.

Incorporez doucement les cubes de potimarron et les noix. Si la pâte commence à coller, ajoutez un peu plus d’huile. Formez une boule, recouvrez du torchon et laissez reposer pendant une heure, où jusqu’à ce que la pâte double de volume.

Façonnez un pain selon votre envie. Transférez-la sur une plaque de cuisson bien farinée, couvrez et laissez gonfler de nouveau pendant 30-45 minutes. Préchauffez le four à 220°C (Th 7), en y mettant une pierre à pain si vous en avez une.

Faites glisser le pain sur la pierre, ou mettez la plaque au four. Laissez cuire environ 40 minutes et attendez que le pain soit complètement refroidi avant de déguster.

Tags: , ,

5 réponses to “Pain au potimarron et aux noix”

  1. Végébon dit :

    Ton pain est magnifique ! J’aime beaucoup le contraste de couleurs entre la mie, les dés de potimarron et la croûte farinée. Et le goût doit être aussi délicieux :) .

    Au fait, comment as-tu commencé ton levain ? Avec de la farine de seigle et des raisins secs ? Est-il vraiment impossible d’utiliser de l’eau du robinet (non filtrée) ?

  2. Pauline dit :

    Merci Sandrine !
    J’ai démarré mon tout premier levain en suivant à la lettre la méthode de Dan Lepard (comme dans le lien que tu as mis sur ton blog). Plus tard j’ai fait une version végétalienne, sans le yaourt, et ça a marché également. Si tu peux trouver (ou aller chercher à Londres !) de la « bread flour », c’est peut-être ce qu’il y a de plus facile. Et pour l’eau de robinet, je n’y vois pas d’inconvénient, sauf que si l’on a choisi des ingrédients bio, il est bien que l’eau soit aussi pure que possible aussi. Je crois que j’ai mis de l’Evian.
    Bonne chance !

  3. BiÔna dit :

    Bonjour Pauline,

    bravo pour ce pain magnifique. Quel bonheur de manger les fruits et légumes de son jardin, c’est mon grand rêve. Je consomme les graines germées de ma cuisine et les herbes aromatiques du balcon, c’est mon minimum vital !
    Très bonne journée et à bientôt.

  4. VeganPower dit :

    Ça oui, ce pain est magnifique ! C’est une jolie idée d’avoir mis du potimarron ♥
    Dommage que je ne sois plus copine avec le gluten, car j’aurais bien tenté ta recette ♥

Laisser un commentaire