Guacamole

Guacamole comp

Chaque année quand j’arrache les plants de tomates dans la serre, je réserve quelques tomates vertes pour préparer une quantité généreuse de ce guacamole.

Corsé et acidulé mais pas piquant, il se conserve bien au congélateur et il est parfait pour égayer les apéritifs en plein hiver. Bien sûr, on peut aussi en manger tout de suite…

La tradition veut qu’on sert le guacamole avec des chips tortillas (pimentés ou pas) mais notre préférence va aux super-croustillants Kettle Chips, désormais disponibles chez Leclerc.

Pour remplir 4 petites boîtes plastiques de 200 ml

4 avocats mûrs
1 échalote (environ 25 g)
2 tomates vertes (environ 150 g)
3 c à s de vinaigre de cidre
1 c à c de sel
De l’huile neutre (par ex. arachide)

Pelez l’échalote, hachez-la grossièrement avec les tomates et mixez-les. Pelez les avocats et retirez le noyau. Mixez le tout plus ou moins longtemps, selon si vous préférez votre guacamole lisse ou avec des morceaux d’avocat. Ajoutez le vinaigre et le sel et mixez de nouveau.

Répartissez le mélange entre quatre petites boîtes plastiques (j’utilise celles dans lesquelles on vend des fruits confits pour pâtisserie) et versez une fine couche d’huile sur chaque portion. Cela empêche le guacamole de noircir. Fermez bien les couvercles et mettez les boîtes au congélateur.

Après avoir décongelé une portion, on peut soit mélanger l’huile avec le guacamole avant de le servir, soit la récupérer pour cuisiner ou pour faire une vinaigrette.

Recette adaptée de Mexican Vegetarian Cooking de Edith Metcalfe de Plata (Thorsons, 1983).

Tags: , ,

8 réponses to “Guacamole”

  1. nunuch dit :

    C’est une très bonne idée de le congeler ! Je ne savas pas qu’on pouvait le faire, à vrai dire, je n’y avais même pas pensé… Merci pour cette bonne astuce ! 🙂

  2. Végébon dit :

    Je en savais pas que le guacamole utilisait des tomates vertes. A la réflexion, ça doit être délicieux. Et ta photo est trop belle :).

  3. Pauline dit :

    Végébon,
    la recette propose en premier lieu des tomatillos, sorte de physalis qu’on trouve au Mexique et qu’on peut remplacer par des tomates vertes. Au fil des années j’ai augmenté la dose, tellement j’aimais la saveur que cela conférait au guacamole. On peut aussi utiliser des tomates classiques.

  4. Ah tiens c’est drôle; on en a justement fait hier pour accompagner les quesadillas à la courge! C’est bonnnnnnnnn!!!!!!!!!!

  5. mamapasta dit :

    je ne savais pas qu’on pouvait manger les tomates vertes crues, je croyais qu’elles étaient trop riches en solanine et devaient être cuites….
    bonne nouvelle si cela se congèle sans dommage, les jours de promo-avocat je me laisserais tenter.

  6. Mlle Pigut dit :

    Sympa les tomates vertes dans le guacamole, je note!

  7. Pauline dit :

    Mamapasta,
    J’ai vérifié dans Wikipédia, qui nous rassure sur ce point :

    « La plante contient dans tous ses organes de l’α-tomatine, glycoalcaloïde stéroïdal toxique, proche de la solanine de la pomme de terre, et qui peut présenter un danger pour le bétail. La tomatine a des propriétés antibiotiques et antifongiques. La teneur en tomatine est faible pour les tomates rouges (mûres), de l’ordre de 0,03 à 0,08 mg/100 g et nettement plus élevées pour les tomates vertes (immatures), de 0,9 à 55 mg/100 g, sans danger toutefois pour la consommation humaine. »

  8. Tiens, avec des tomates vertes ? Allez, moi je dis pourquoi pas ! Par contre, je garde les tortillas pimentées, j’y suis légèrement accro ^^ »

Laisser un commentaire