Les championnats du jus

Voici les concurrents : deux extracteurs de jus à différents modes de fonctionnement. A gauche, Le Duo de Magimix, centrifugeuse toujours en forme après dix ans de bons et loyaux services. A droite, le Champion 2000+, extracteur de type broyeur fraîchement débarqué de Californie après un petit détour par Lyon.

Juicers

Pourquoi m’offrir un nouvel extracteur alors que l’ancien marche encore ? Surtout parce que j’ai souvent lu que le "broyeur" ou "malaxeur" donne une plus grande quantité de jus et préserve mieux les nutriments des aliments – trois à quatre fois plus, selon ce site. Ce type de machine produirait moins de chaleur et le broyage n’éclaterait pas la structure des cellules, d’où un jus plus sain et plus savoureux.

Je ne possède pas de quoi mesurer les vitamines, mais j’ai pu comparer mes deux machines selon plusieurs critères, à commencer par :

L’encombrement
Dans une petite cuisine, il est sûr que le Magimix prendrait l’avantage, occupant à peu près la moitié de la place sur un plan de travail ou dans un placard. Cela dit, une machine rangée risque moins d’être utilisée régulièrement…

La facilité d’emploi
Similaire pour les deux machines. On est obligé de couper les ingrédients en morceaux assez minces pour qu’ils rentrent dans l’entonnoir.

Le Champion convient mieux pour préparer du jus en quantité, la pulpe étant expulsée en continu. Avec le Magimix, la pulpe est retenue à l’intérieur de la machine et au bout d’un moment il faut la nettoyer avant de poursuivre.

Le rendement
Le principal argument commercial pour le Champion est qu’il offre un rendement nettement supérieur à celui d’une centrifugeuse. Afin de me rassurer que je n’avais pas gaspillé mon argent, j’ai préparé le même jus avec les deux, en utilisant exactement les mêmes quantités d’ingrédients : 250 g de pommes et 250 g de carottes. Ce jus économique et délicieux ne pose pas de problèmes particuliers d’extraction. Avec le Magimix, j’ai obtenu 300 ml de jus ; avec le Champion, 350 ml : 12,5% de plus. Une différence significative pour un fabricant industriel, mais pas trop visible à l’oeil nu :

Jus x 2A

Le jus du Champion, à droite, est plus épais et plus homogène. On peut éventuellement y rajouter de l’eau. Un leger dépôt, visible sur la photo, se forme rapidement au fond du jus préparé avec le Magimix.

La sécurité
Evidemment, il faut débrancher la machine dès qu’elle ne tourne plus, et bien sûr, on utilise le poussoir plutôt que les doigts pour enfoncer les morceaux d’ingrédients dans l’entonnoir… Un message en caractères rouges sur le corps du Champion met en garde contre ce danger.

Cependant, deux autres risques méritent d’être signalés. Les lames du Champion se trouvent tout près de la sortie de pulpe, juste à l’intérieur de la machine. De petits doigts pourraient s’y aventurer plus facilement que dans l’entonnoir, qui se trouve plus haut. Dans le cas du Magimix, dès qu’une trop grande quantité de pulpe s’accumule, la machine se déstabilise et se met, tout d’un coup, à sautiller sur le plan de travail, d’où elle pourrait facilement se suicider si par hasard elle se trouvait trop près du bord… C’est très impressionnant la première fois que ça arrive ! Encore une raison de ne jamais la laisser tourner sans surveillance.

Les résidus
Là, je laisse parler les images :

Pulp

Ce n’est pas uniquement que le Champion produit moins de résidus, c’est aussi qu’ils sont vraiment bien broyés et compactés, et prennent donc moins de place.

La pulpe du Champion, à droite, est prête à être incorporée dans d’autres préparations : biscuits, gâteaux, galettes de légumes…

La facilité de nettoyage
Les deux machines sont faciles à nettoyer, à condition de s’en occuper tout de suite après la préparation du jus. Personnellement, quitte à laisser s’envoler quelques vitamines, je mets le jus au frigo le temps de rincer les composants sous l’eau tiède (on a rarement besoin de liquide vaisselle). Une brosse et une petite éponge, assorties aux bons gestes rapidement acquis, suffisent à faire partir les déchets.

Reste à considérer :

Le prix
J’ai acheté le Champion 2000+ sur le site de Vitaliseur de Marion à €309 (frais d’envoi offerts). Le Duo Magimix est toujours disponible – chez Darty, par exemple, où il coûte €149. Des machines moins chères existent, mais il s’agit d’un investissement important et j’ai préféré privilégier la qualité. Après, c’est à chacun de peser le pour et le contre…

10 réponses to “Les championnats du jus”

  1. Végébon dit :

    Merci pour cette super analyse comparative ! Je n’ai pas d’extracteur de jus pour le moment car j’avais entendu dire que c’était long et difficile à nettoyer, et que du coup peu de gens se servaient vraiment de l’appareil.
    Mais c’est vrai que les smoothies ne sont pas tellement adaptés aux légumes (concombre, carotte) donc je comprends maintenant l’utilité de l’extracteur ! Est-ce que tu fais aussi des jus d’herbes ?

  2. Sweet Faery dit :

    Voilà une machine que je rêve d’avoir, un jour, quand j’aurai plus de place dans ma cuisine et… plus de sous ! ^^’ Ce qui m’intéresse vraiment, c’est qu’il permet de faire ses propres purées d’oléagineux…

  3. Pauline dit :

    Je n’ai pas encore exploré toutes les possibilités du Champion.

    Végébon
    Le Champion ne fait pas le jus d’herbe. Il y a eu des tentatives, pas vraiment concluantes, de fabriquer un accessoire qui rendrait cette fonction possible mais je ne l’ai pas vu sur des sites français. Il paraît que le moteur tourne trop rapidement pour bien extraire ce jus. Les machines Solostar et Green Star Elite le font, mais elles sont plus chères…

    Sweet Faery
    Tu peux faire des purées d’oléagineux par simple mixage, en procédant par pulsations courtes afin de ne pas trop chauffer les ingrédients. Sinon, as-tu essayé d’en faire dans la Soyabella (il me semble que tu en as une)?

  4. Virginie P. dit :

    Merci pour cette comparaison. Le champion me fait rêver depuis des années. ça et puis le Vita-Mix. Le problème est que je ne vise pas les moins chers… Bons jus à toi !

  5. Pauline dit :

    Oui, le Vita-Mix, j’en rêve aussi… mais d’abord, ce sera le déshydrateur.

  6. Flo Makanai dit :

    Oh la, tu me fais rêver!! La différence de jus, de texture, est incroyable, et la pulpe!!! Merci pour ce comparatif très parlant.

  7. Flo Makanai dit :

    PS: pour les purées d’oléagineux avec le Soyabella, je déconseille, parce qu’il faut mixer trop longuement et l’appareil n’est pas conçu pour ça.

  8. Pauline dit :

    Merci, Flo, pour cette précision.

  9. Marcelle dit :

    merci d’avoir fait ce travail comparatif, ça va me permettre de gagner du temps …

  10. Marcelle dit :

    merci pour l’analyse, je vais gagner du temps pour faire mon choix

Laisser un commentaire